Traversée Madère-Les Canaries

Mardi 13 mai : arrivée au petit matin dans l’île de La Graciosa, au nord de Lanzarote, dans l’archipel des Canaries.

La traversée a été rapide, 8-9 nœuds pendant les premières 24 heures, avec un vent de 20-25 nœuds. On était secoué comme dans un panier à salades, mais le bateau marchait super bien au petit largue, sous 2 ris, foc un peu roulé. Il a fallu ralentir au cours de la deuxième nuit pour ne pas arriver de nuit. Nous avons eu un petit passager clandestin (voir photo) qui a passé la nuit avec nous recroquevillé dans un coin et puis est reparti au matin, vers son destin…

La Graciosa

Nous sommes mouillés dans le port de Caleta del Sebo, le seul village de l’île. Quatre bateaux de passage en tout dans le port, et plein de petits bateaux de pêche. Des ferries font l’aller-retour avec Lanzarote pour amener le paquet habituel de touristes, mais l’ambiance du port reste sympathique. Le soir, le calme retombe et les gens de l’île se retrouvent entre eux.

 Les petites maisons blanches sont construites un peu au hasard sur une grande zone de sable, avec des ruelles de sable sans macadam. Quelques 4x4 rouillés et des vélos. Trois petits supermarchés, une boulangerie, une petite église, une école primaire, quelques cactus, un vrai village !

La Graciosa est une Réserve naturelle très protégée. Il faut une autorisation préalable pour pouvoir rester dans le port. Cette petite île hors du temps est d’origine volcanique, comme toutes les îles des Canaries, le paysage est très aride et lunaire, ça ne manque pas de charme. Nous avons fait une belle balade en vélo (voir photos ci-dessous)

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Carole Beaumont