Navigations hivernales le long de la côte du North island (juillet-septembre 2020)

Nous avons profité du fait que Hubert et sa famille étaient partis faire une balade dans le sud de l'île pendant les petites vacances scolaires pour nous échapper de Tairua où nous étions depuis trois mois et demi. C'était plus facile de s'arracher pendant leur absence. Mais pas si facile que ça malgré tout de quitter ce joli coin où nous nous sommes fait des amis et où nous avons passé de très bons moments en famille, les plus longs que nous ayons jamais passés avec Hubert &Co du fait de leur vie en Chine. Ce fut pour nous le bénéfice inattendu de l'épidémie du covid qui nous a tous bloqués en NZ. 

 

Avec nos amis Anne et Dominique du voilier REVE A DEUX, bloqués aussi en NZ dans la marina de Tauranga à 100 km au sud de Tairua, nous avons décidé de naviguer de conserve le long de la côte. Eux aussi avaient besoin de dégourdir leurs voiles! Cette navigation à deux bateaux est bien sympathique et nous aura donné l'occasion de faire de belles séances photos de nos bateaux sous voile, l'un et l'autre ayant des voiles neuves. De plus, c'est rassurant, dans des conditions hivernales, d'être deux bateaux pour analyser la situation météo et décider de la stratégie de navigation. En cette saison, il vaut mieux ne pas plaisanter avec les coups de vent et se planquer au bon endroit quand le mauvais temps passe. Mais entre deux systèmes dépressionaires, on peut bénéficier de temps très maniable et faire de belles navigations. 

 

 

Kerikeri Inlet

Nous avons eu envie de remonter une rivière jusquà la ville de Kerikeri, au fond de la Bay of Islands,un trajet faisable seulement à marée haute et avec un bateau à petit tirant d'eau comme nous (1 m), puisque la hauteur d'eau maximim n'est parfois que de 1m50!

Ce fut une expérience amusante. Nous avons commencé notre remontée avec le début du courant montant et avons du rester dans la vase pendant une heure au milieu de la rivière en attendant d'avoir assez d'eau pour avancer. Nous avons mouillé entre deux piles presque au bout navigable de la rivière et le lendemain nous sommes allés nous promener le long de la rivière jusqu'aux Rainbow waterfalls.

 

Whangaroa Harbor

C'est un fjord profond et découpé, à 30 nM de la Bay of Islands. Ce fjord représente un abri naturel remarquable avec de nombreuses baies bien abritées d'un vent ou de l'autre, il n'y a qu'à choisir en fonction de la météo. Une petite marina au fond du fjord nous avait paru accueillante pour laisser passer un méchant coup de vent. Mais le responsable de la marina nous a ordonné de quitter les lieux alors que le vent était encore très soutenu, rendant la manoeuvre difficile. Nous avons eu "des mots" avec lui, c'est la première fois que nous rencontrons un c... pareil!

Heureusement, l'endroit est un fjord profond avec plusieurs mouillages totalement protégés. C'est d'ailleurs amusant car on y retrouve plusieurs voiliers, chacun habité par un Monsieur seul qui vit là plus ou moins toute l'année, en changeant de mouillage en fonction du vent. L'un d'entre eux nous a donné des conseils précieux pour pêcher dans les mouillages à partir du dinguy, chose qu'on ne faisait pas jusqu'à présent. Et ça marche! nous avons pris plusieurs Kahawaï, un genre de maquereau local. Le prochain défi: attraper un snapper!

 

Bay of Islands

C'est au moins la quatrième fois que nous allons dans la Bay of Islands, mais on ne s'en lasse pas. Cet endroit est un paradis de la navigation et offre une infinité de mouillages bien protégés et tous magnifiques. Nous y avons eu une petite mésaventure. Nous étions mouillés dans la rivière au-delà de la marina, par très mauvais temps. En relevant le mouillage pour aller dans la marina, l'alarme de pression d'huile s'est activée, nous obligeant à remouiller en catastrophe. En soulevant le plancher au-dessus du moteur, on a constaté avec horreur que toute l'huile était partie dans le fond de la cale. On a donc appelé SeaPower, des spécialistes des moteurs qui sont venus très vite avec deux zodiacs dans l'idée de nous remorquer. Par chance, nous étions tout près d'une grande marina avec tous les specialistes disponibles; Un veritable miracle! Mais en regardant de plus près, le Capitaine a vu que le filtre à huile était devissé, ce qui avait permis aux 7 litres d'huile de partir dans le fond de la cale. Restrospectivement, cela fait peur! Car cela pourrait très bien arriver dans un passage dangereux au milieu des cailloux!

 

Mercury Island

Nous y étions déjà passé avec nos amis de REVE A DEUX, en étant mouillé à Coralie Bay, sur la côte Est de l'île. Cette fois ci nous avons visité les mouillages de la grande baie Huruchi harbor sur la côte Ouest et nous avons pu faire deux magnifiques balades à pied sur l'île. Nous sommes tentés de dire comme notre fils Hubert que cette île "is insanely beautiful"! Contrairement à Great Barrier Island, un peu plus au Nord, qui est une très belle île très boisée où les sentiers de randonnée sont cachés dans les arbres et où la végétation quasi tropicale empêche toute vue sur la mer, Mercury island est très peu boisée. Il y a essentiellement des collines rocheuses, couvertes de verts paturâges où broutent en toute liberté moutons et belles vaches noires. Et quelques boeufs un peu terrifiants! Quatre-cinq maisons en tout où habitent les éleveurs, cette île est de toute beauté. 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Carole Beaumont